Chercheurs et Collaborateurs / Researchers and Partners

atlantys_bande_photo

Richie HOWITT (Macquarie University, Sydney, Australia)

Photo Howitt

Richie HOWITT était l’invité du programme ATLANTYS en juin 2016. Accueilli par l’Université du Maine (Le Mans) et l’Université de Nantes, il a pu rencontrer les chercheurs des équipes partenaires, présenter ses travaux et faire connaître les programmes et activités de son université.

Richie HOWITT was in Nantes and Le Mans in june 2016, as a host of ATLANTYS. At the University of Maine (Le Mans) and University of Nantes, he was introduced to our partners and research institutes. He gave presentations of his research activities as well as Macquarie’s programs.

Il a également participé au 1er colloque international du programme ATLANTYS.

He was also a participant to ATLANTYS 1st International Conference.

Richie HOWITT est un géographe (Géographie humaine) dont les travaux portent sur le lien entre justice sociale et justice environnementale tel qu’il est vécu par les populations indigènes. Il s’appuie sur une recherche et une pédagogie participatives afin d’engager les populations à comprendre leur situation et leur environnement, à pouvoir porter sur eux un regard critique. Il cherche ainsi à faire de la connaissance des expériences du passé une voie vers un avenir meilleur.

Richie HOWITT is a Human Geographer engaged in thinking about the interplay of social and environmental justice in the experience of Indigenous peoples. He uses participatory research and teaching approaches to work with people to understand and respond critically to their circumstances and seeks to connect the past to better human futures.

Son implication dans le pari que pose le programme ATLANTYS a pour origine sa compréhension de l’invasion coloniale, qu’il considère comme relevant d’une fin du monde pour les populations et les territoires occupés, rejouée de nombreuses fois dans l’histoire des hommes ; il repose également sur l’idée que la survie des cultures et des savoirs indigènes constitue pour la communauté académique un challenge majeur.

Richie HOWITT’s response to the Atlantys challenge has been informed by his understanding that colonial invasion has visited the ending of the world on occupied peoples and places many times over across human history, and that the survival of Indigenous peoples’ cultural knowledge is a profound challenge to most academic thinking.

Son engagement en faveur d’un enseignement ouvert et favorisant l’intégration l’a mené à exercer des responsabilités dans la gouvernance de son université, à s’engager au service de la communauté et à nouer des collaborations internationales.

His commitment to generous and integrative scholarship has taken him into university governance, community engagement and international collaboration.

JS : Techno, numérique, santé : quelles sont les limites de l'humanité ?

Richie HOWITT à Nantes le 10 juin 2016, lors du 1er colloque international.

Grâce à son implication dans nos activités, le partenariat avec Macquarie University devrait se poursuivre et s’élargir.

Thanks to his involvement in our program, we hope to reinforce and develop our partnership with Macquarie University.

Page Web / Web page :

http://www.mq.edu.au/about_us/faculties_and_departments/faculty_of_arts/department_of_geography_and_planning/staff/professor_richie_howitt/

Portrait de Chercheur (Site de Macquarie University) / Research Spotlight (Macquarie’s Website) :

http://www.mq.edu.au/newsroom/2015/11/30/research-spotlight-professor-richie-howitt/

atlantys_bande_vagues

Duane HAMACHER (Monash University, Melbourne, Australia)

duane-hamacher

Duane HAMACHER était l’invité d’ATLANTYS en novembre 2016. Il a pu rencontrer nos partenaires et nos équipes de recherche et présenter ses travaux ainsi que les programmes scientifiques et académiques de Monash University.

Duane HAMACHER was in Nantes in November 2016, as a host of ATLANTYS. At the University of Nantes, he was introduced to our partners and research institutes. He gave presentations of his research activities as well as Monash’s programs.

Il a également participé au 2ème colloque international.

He was also a participant to ATLANTYS 2nd International Conference.

Duane HAMACHER est astronome et anthropologue ; il explore les connaissances astronomiques et géologiques ainsi que les traditions des populations indigènes d’Australie. Ses travaux tentent d’expliquer la manière dont ces populations ont pu développer et mettre en forme des informations à caractère scientifique au sein de leur système de connaissances. Ils étudient également les implications sociales et culturelles de telles données. Menées au plus près des communautés aborigènes et des habitants de l’île de Torres Strait, les recherches ethnographiques et archéologiques de Duane scrutent l’antiquité de la tradition orale et les connexions entre la terre, la mer et le ciel.

Duane HAMACHER is an astronomer and anthropologist engaged in exploring the astronomical and geological knowledge and traditions of Indigenous Australians. His research seeks to understand how Indigenous people developed and encoded scientific information in their Knowledge Systems and the social implications this has on Indigenous cultures. Working closely with Aboriginal and Torres Strait Islander communities, Duane’s ethnographic and archaeological work examines the antiquity of oral tradition and connections between the land, sea, and sky.

Duane HAMACHER comprend que les catastrophes naturelles illustrent le concept de fin du monde pour les Aborigènes d’Australie. De là vient son engagement au sein du projet ATLANTYS. La mémoire de tels événements, tout comme les modalités d’adaptation et de résistance mises en œuvre par les populations, peuvent nous aider à comprendre le rôle et la nature du savoir aborigène, ainsi que les solutions qu’ils peuvent potentiellement offrir aux enjeux climatiques et géopolitiques contemporains.

Duane HAMACHER’s response to the ATLANTYS challenge is informed by his understanding that natural disasters embodied the concept of the ‘end of the world’ to Aboriginal Australians. Memories of these events, as well as ways the people adapted and thrived in the face of these catastrophes, can help us understand the role and nature of Aboriginal knowledge, with potential solutions to today’s climatic and geopolitical challenges.

Son engagement en faveur d’une recherche ouverte et favorisant l’intégration le mène à s’impliquer dans le développement éducatif, l’investissement social et les collaborations internationales.

His commitment to generous and integrative scholarship has taken him into educational development, community engagement and international collaboration.

Page Web / Web page:

http://profiles.arts.monash.edu.au/duane-hamacher/

Portrait de Chercheur (Site de TEDx NorthernSydneyInstitute) / Research Spotlight (TEDx NorthernSydneyInstitute Website):

https://www.youtube.com/watch?v=uE5gcGb1Ij4

Christine DUMAS-REUNGOAT (Université de Caen, Normandie).

Christine DUMAS-REUNGOAT est maître de conférences en langue et littérature grecques à l’Université de Caen Normandie, où ses cours s’adressent aux étudiants de lettres classiques, d’histoire, de philosophie ou d’arts du spectacle.

Elle est membre du Centre Michel de Bouärd-CRAHAM (Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales) et mène ses travaux de recherche sur les parallèles que l’on peut établir entre les mythes grecs et suméro-akkadiens et, en particulier sur les mythes cosmogoniques, les mythes de fléaux (par l’eau et par le feu) et de Fin du Monde et sur leurs sources proche-orientales possibles (Mésopotamie, Iran ancien, monde biblique, judéo-chrétien)…ce qui l’a évidemment conduite à rejoindre l’équipe du Programme ATLANTYS .

Elle a ainsi participé au premier colloque international et donné une conférence à l’Université du Maine (le Mans), partenaire du programme.

Ses recherches sur les rapports entre les mythologies grecque et mésopotamienne et sur les réécritures littéraires l’ont aussi menée à travailler sur les fragments des Babyloniaca de Bérose, sur les monstres hybrides tels Oannès, figure à la fortune de laquelle elle consacre une étude actuellement.

Ces deux dernières années, elle a participé à l’élaboration d’un projet de Licence en Humanités numériques qui ouvrira à l’Université de Caen en septembre 2017, Licence dont elle assure la responsabilité.

Les sciences humaines et sociales peuvent d’une part être enrichies par l’utilisation du numérique et d’autre part nourrir la réflexion sur les impacts du numérique sur notre société, nous permettant ainsi de prendre une distance nécessaire par rapport aux discours sur les intérêts et les risques liés au numérique.

Cette dimension réflexive, qui fera l’objet de cours dans ce nouveau diplôme pluridisciplinaire où les humanités au sens classique auront leur place, l’a poussée à participer à ce projet intéressant pour les étudiants, dans la mesure où cette formation cherche à rendre ces citoyens du XXIes sensibles, de manière éclairée, aux enjeux des débats que suscite le numérique.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *